Les voyages du Flying Shark

Star Wars Saga Edition

Anomalie

L’équipage du Shark a abordé le Détermination pour conclure l’épopée du Lazar Toujours, tirant le dernier fil de la trame posée par Darth Karnossa plusieurs millénaires auparavant. Maintenant que le croiseur Sith a été en grande partie vidé de son contenu par une expédition impériale, son regard se tourne vers l’Anomalie. Un morceau de vaisseau bombardé de radiations et orbitant dangereusement autour de la carcasse principale du Détermination. Tout indique que les inquisiteurs et les dignitaires du détachement impérial s’y trouvent depuis plusieurs semaines, silencieux. Peut-être perdus.

L’équipe obtient du lieutenant Tooday l’aveu que l’incident devant le Sarcophage est allé loin. Un des Inquisiteurs resté sur place après le départ de Jade et de deux acolytes vers l’Anomalie s’en est pris au droïd qui gardait l’étrange appareil. Il a dû être abattu et son cadavre est actuellement stocké dans les réserves réfrigérées.

Malgré les doutes de Dal Una concernant l’intérêt de l’expédition compte tenu des risques encourus, Okanep, Eena Draf et Ravoc s’équipent, s’aventurent dans les profondeurs de la zone des propulseurs et accèdent à la brèche qui s’ouvre sur l’espace. Devant eux, la lointaine Anomalie, amas de métal retenu à l’épave principale par un ombilic de câbles et de conduites zébré d’éclairs pourpres et frappé d’objets aux orbites chaotiques. Dal Una reste quant à lui aux commandes du Shark, en observation.

Mara Jade

Après avoir subi de violentes radiations, les trois équipiers découvrent un édifice reconverti en cache aux allures de temple antique. C’est bien ici que Karnossa a caché certains de ses trésors et les coursives techniques sont ornées d’arc-boutants et d’alcôves de métal agressif couvertes d’inscriptions Sith. L’équipage comprend peu à peu la situation. Mara Jade, en méditation dans une cage de Force qui la retient prisonnière, et un Inquisiteur semblent piégés dans une salle. Un système de communication basique permet d’échanger avec elle. Conformément aux intuitions de l’équipe, elle s’est recluse dans cette pièce et cette cellule impénétrable aux utilisateurs de la Force pour se préserver d’une menace. Elle ne le cache pas. Il y a ici quelque chose de grave et inattendu qui mettra en danger Eena Draf, et sans doute beaucoup plus. Quelque chose dont elle doit se protéger. Par ailleurs, à mots couverts, elle laisse deviner son amertume : sa mission était de retrouver le trésor de Karnossa et des indices lui permettant d’apporter les reliques de la Moissonneuse de Force à l’Empereur. Mais celui-ci, dans son impénétrable sagesse, a confié à d’autres le point final de cette quête. Elle n’était pas au courant, elle pensait bien faire. Quelque chose d’autre se prépare.

Dark Trooper

Quelques dizaines de mètres plus loin, la situation s’éclaircit. Dans une pénombre sépulcrale, l’ancienne loge du noyau de propulsion bâbord est une pièce aux allures de sombre cathédrale. Des tentures et des étendards défraîchis tombent du plafond, des fosses holo projettent dans l’obscurité poussiéreuse des colonnes de lumière crépitant d’un bleu sale. Des piliers de métal, autrefois poutrelles structurales et conduites de carburant, forment un péristyle sinistre ornés de textes anciens Sith. Sept Dark Troopers sont en faction, face à une porte blindée dont il ne fait plus de doute qu’elle les sépare de Jade et du dernier inquisiteur. Le sol est un chaos de débris maculés de sang, trois Dark Troopers sont en pièces et un inquisiteur tordu par une force inconnue est avachi contre une paroi. Devant la porte, un très jeune homme aux courts cheveux blonds médite dans ses vêtements déchirés et souillés. Face à lui, adoptant une pose semblable, Bullda Doo est immobile.

Eena Draf décide de négocier avec Mara Jade et il est conclu qu’elle sortira de sa cache pour participer avec la Jedi au combat si elle a l’assurance de pouvoir repartir de l’épave sans être inquiétée. Il est des circonstances justifiant des alliances et des concessions inhabituelles. Pourtant, Jade est la Main de l’Empereur, son assassin, sa création.

Le combat éclate rapidement. L’Adepte repousse le corps de Bullda Doo, mort depuis longtemps dans cette posture de recueillement, et s’engage dans un affrontement sans pitié. Sa double lame vermeille déchire l’air saturé d’explosions et de rafales de blasters crachées par les armes lourdes des Dark Troopers. La présence de Jade et de son acolyte change la donne et l’Anomalie devient le théâtre d’un déluge de violence. Dal Una a pour consigne de faire feu depuis le Shark si l’équipage ne devait plus donner signe de vie. Les Dark Troopers tombent les uns après les autres tandis que l’Adepte se rue au contact avec Eena Draf comme cible principale. C’est Okanep qui délivre le coup fatal à bout portant, négligé par l’Adepte qui concentre son attention sur des guerriers qu’il pense plus dignes de ses assauts. En mourant, il libère une sphère d’énergie obscure crépitant d’éclairs sanglants, une chose vivante et néfaste qui s’arrache au corps agonisant. C’est cette créature façonnée par les plus obscures forces de la galaxie qui animait l’Adepte et convoitait le corps de Jade avant de se découvrir un appétit pour Eena Draf.

Un Kel’dor attaqué par deux Derriphans.

Un Derriphan, une monstruosité quasi-légendaire censée être apparue dans les mondes du Coeur, et capable de s’immiscer dans les corps d’êtres sentients pour les manipuler. Parfois une excuse pour expliquer la chute du Côté Obscur. Le Derriphan retenu prisonnier dans la cage de Force de Karnossa était un des objectifs majeurs de l’expédition de Bullda Doo mais les choses semblent avoir mal tourné.

Au plus fort du combat, un choc sourd secoue l’Anomalie : un abordage est en cours. Le Derriphan est éliminé, laissant Okanep, Eena et Ravoc face à Mara Jade, ennemie, alliée, quand un détachement de SpecForces de l’Alliance Rebelle fait irruption sur le site. C’est Dal Una, révélant son mandat de conseiller près le Ministère d’Etat du Gouvernement Civil de l’Alliance, qui a requis des renforts arrivés en catastrophe de Troiken, dans le proche secteur Colundra.

Le dénouement de la quête des trésors de Darth Karnossa est empreint d’ambiguïté et de trouble. L’Alliance Rebelle requiert vigoureusement que Mara Jade, une prise de premier ordre, lui soit livrée mais Eena Draf s’y oppose, elle a donné sa parole. Après être un temps apparu comme un traître à l’équipage du Shark, il s’avère que Dal Una, s’il ne nie jamais avoir appelé des renforts, a au contraire contribué à ce que les libertés de l’équipage du Shark soient respectées. Sa seule requête est un interrogatoire approfondi de Jade.

Mon Mothma, Chancelière de l’Alliance

Le Haut Commandement de l’Alliance avale difficilement cette décision. La Chancelière Mon Mothma elle-même intervient via une communication holo pour infléchir la décision d’Eena Draf, Okanep, Ravoc et Dal Una qui, pour ce dernier, promet que la libération de Mara Jade pourrait pourrait porter des fruits inattendus. Peu convaincue, Mothma se montre décidée, voire menaçante, mais la situation s’apaise grâce à l’intervention à peine perceptible d’une « princesse » qui affirme que l’équipage du Shark dit vrai. La sénatrice Leia Organa d’Alderaan, à n’en pas douter.

Mon Mothma cède. L’équipage du Shark détient temporairement Mara Jade et a désormais accès au Sarcophage déployé par Bullda Doo dans le Détermination grâce aux cylindres codés pris sur son cadavre. Le Sarcophage est un coffre sophistiqué qui contient les plus précieux biens de Karnossa : son armure, son épée, une fiole de poison. Mais surtout, le Sarcophage abrite le droïd endommagé par l’inquisiteur, une figure vêtue de rouge dont les motivateurs défectueux le conduisent à babiller des mots incompréhensibles, usant à cette fin d’une interface particulièrement troublante : sa tête de verre fumé s’emplit d’un holo bleu aux traits de l’Empereur lui-même et il s’exprime avec sa voix.

Droïd Messager

Trompé par le sang de Bullda Doo confirmant le niveau d’accréditation de ses interlocuteurs, le droïd portant le message et la volonté de Palpatine ordonne à l’équipage du Shark de poursuivre la mission de l’Empereur et d’emporter le Derriphan à la destination prévue.

Bullda Doo a la confiance de l’Empereur pour lui ramener l’être de ténèbres qu’abrite cet endroit. Mais s’il ne peut s’acquitter de sa mission, obéissez et livrez-le. Votre récompense sera à la hauteur du rôle que vous jouerez ainsi dans le destin de la galaxie. Apportez cette pierre à l’édifice qui se construit depuis des décennies. Ce que vous désirez, une station, une planète, vous est acquis. Achevez la livraison et faites le choix du seul futur acceptable plutôt que celui de votre pathétique existence.

Concernant la destination de ces objets du Côté Obscur, le droïd s’égare.

Nos yeux sont tournés vers les étoiles dans le néant de l’Ouest car telle est la volonté de l’Empereur. Ces objets n’ont de valeur que si leur puissance est mise au service d’un Observatoire. Pointés vers le néant que le Chiss a sillonné. D’où viendra la mort de tout empire. Ou sa renaissance, comme il l’a été prévu.

Jakku

Un Observatoire, l’Ouest ? Le droïd semble faire allusion aux inaccessibles et mortelles Régions Inconnues de l’ouest de la galaxie. La destination de ce convoi ? Une planète parfaitement inconnue à la lisière occidentale de cette terra incognita que scrute l’Empereur.

Jakku.


Après avoir été dans l’oeil du cyclone des grandes forces en présence, il est assurément temps pour l’équipage du Shark de tirer avantage de ses généreuses prises de guerre, des précieuses informations obtenues auprès de Mara Jade et de l’ambivalente crédibilité qu’il a acquise auprès de l’Alliance Rebelle et des groupes criminels susceptibles de le courtiser ou de le pourchasser, Soleil Noir, Hutts, Zann Consortium et autres contacts laissés dans le sillage du YT-1760 aux dents de requin corellien.

Pour la première fois depuis de longs mois de fuites, de poursuites, de missions éparses,  de découvertes, de souffrances et d’exploits, il est temps de disparaître pour mieux préparer l’avenir, de se retrouver et de se définir, de réfléchir à ce que la galaxie souhaite, à ce qu’elle peut offrir, à ce que cet équipage hors du commun peut lui arracher même contre son gré.

Il est temps que le nom du Flying Shark décrive quelque chose de plus vaste, plus ambitieux, qu’il inspire le respect et que chacun de ses membres l’arbore avec fierté, que ce soit dans le hangar d’une station pirate, dans le feu d’un poste avancé rebelle ou lors de l’assaut d’un convoi d’épice. Que ce nom dépasse les parois de métal de ce modeste transport pour devenir celui, qui sait, d’une entreprise indépendante, d’un syndicat libre, d’une cause affranchie des causes, d’un style qui laissera son empreinte dans la galaxie.

C’est aujourd’hui que l’Épopée du Flying Shark débute.

Que la Force soit avec lui.

Next Post

0 Comments

Leave a Reply

© 2018 Les voyages du Flying Shark

Theme by Anders Norén