Les voyages du Flying Shark

Star Wars Saga Edition

Nouveaux départs

L’équipage quitte Nar Shadda et se rend sur l’Anneau de Kafrene où se cache Tosho Unrak.

Situé dans le secteur Thand, dans la Zone d’Expansion, l’anneau de Kafrene est une ancienne colonie minière reconvertie en avant-poste commercial et point de chute interlope quand il apparut que la région ne recelait pas les richesses escomptées. Émergeant d’hyperespace au cœur d’un champ d’astéroïdes, le Shark approche  une construction colossale établie entre deux planétoïdes, emmêlement de bâtiments, coursives, entrepôts, passerelles desservis par des ascenseurs grinçants et des monorails bondés.

Une rue de Kafrene

Bien que placé sous administration impériale, l’anneau suit ses propres règles : l’argent et les petits arrangements dictent leurs lois. L’équipe trouve l’emplacement fourni par Durga et découvrent les portes closes de l’établissement Neeza Réparations dans un quartier opportunément dédié aux mécaniciens, réparations et modifications de vaisseaux en tous genres. Quelques gargotes et cafétérias font face à une succession de portes d’entrepôts blindées tandis que les hauteurs de la rue sont envahies d’habitations de fortune en matériaux recyclés, suspendues à 40 mètres de hauteur. Neeza Réparations ne reçoit que sur rendez-vous et le personnel semble très occupé. Un des employés, Jiss, mécano taciturne, est toutefois identifié dans un restaurant aseptisé qui fait face à l’établissement et Eena Draff le convainc d’accepter une conversation qu’il fuyait activement. Neeza Réparations n’a pas d’activité publique, on est introduit vers cet atelier mais on ne gratte pas à la porte. Mais quand Okanep affirme avoir des réparations à faire effectuer sur un X-wing, appareil militaire associé à l’Alliance rebelle, s’il en est, Jiss semble surpris et pétri de doutes. Il s’éclipse dans les locaux de Neeza en assurant qu’il tenterait d’en parler à son patron. Okanep ne se satisfait pas de cette réponse pas et entreprend de forcer la porte d’accès au garage Neeza. Quelques minutes plus tard, il est encadré par Jiss, un pilote de transport en combinaison et un homme déterminé, blouson de cuir, pantalon à poche, blaster lourd en main.

Au cœur de la station

Okanep est invité fermement dans les locaux de Neeza Réparations et quelques minutes plus tard, il a la possibilité de contacter le reste de l’équipage du Shark.

Dans le hangar de l’atelier Neeza, des techniciens et des droïds s’agitent autour de deux appareils sévèrement endommagés. Deux X-wings sont en train d’être remis en fonction, l’un ayant ses propulseurs partiellement détruits, l’autre ayant perdu une aile. Ils accusent des impacts de tirs de canons blaster vraisemblablement infligées par des chasseurs. Des TIE. Dans la lumière vive des torches à plasma et le vrombissement de hydrospanners, l’équipe du Shark comprend qu’elle est tombée sur une planque de l’Alliance. Tosho Unrak ne devrait avoir aucune raison de se trouver ici.

Les deux hommes qui ont cueilli Okanep sont un pilote et un contrebandier, Tex Avalon et Max Eagle, sympathisants occasionnels de l’Alliance, venus simplement donner un coup de main à des camarades en difficulté. Ils ne s’encombrent pas de grandes considérations autour de leur allégeance à la Rébellion et ne savent pas grand chose sur le commerce de Neeza ou de Tosho Unrak. Ils comptent repartir au plus tôt, direction Bothawui.

Finalement, Tosho Unrak apparaît, contacté par Jiss qui a cru que l’équipe du Shark représentait des rebelles venus apporter le dernier X-wing de l’escadron en fuite. Le mécano a commis une grave erreur en se méprenant sur les propos d’Okanep mais Unrak est là, enfin. Long manteau brun, costume sombre, grand et musculeux, cheveux blancs ras et cicatrice courant du sommet de son crâne à sa joue gauche. Ravoc, Okanep et Eena demandent des explications, incertains quant au rôle exact de Tosho Unrak. Est-il vraiment un agent au service de l’Alliance, le patron d’un atelier secret sous le nez de l’Empire, ou un mercenaire qui travaille depuis des années pour le Soleil Noir et le BSI ?

La situation dérape quand Unrak comprend qu’il est piégé et que l’équipe est en lien avec Durga. Il n’est pas assez rapide, il doit capituler. Il s’explique sur son rôle, sur Justice, sur le BSI, sur sa présence à Kafrene, sur les intérêts de Durga.

Membre du service juridique de la Corporation Technique Corellienne, Elem Norssen était le conseiller financier de Kilis Nesh et il l’arnaquait. Il manipulait des millions et il créa un réseau de sociétés censées protéger les intérêts de Nesh alors qu’il se ménageait des accès discrets dans ce labyrinthe. Depuis le début, Norssen avait faim. D’argent, de pouvoir.

Quand le vaisseau de la famille Nesh fut détourné par Justice, en -28, la CTC entra dans une crise majeure. Non seulement un de ses plus influents représentants était mis en danger mais l’ordinateurdu Flèche de Talus contenait les détails d’un projet unique de propulsion hyperspatiale qui aurait dramatiquement amélioré les capacités des vaisseaux corelliens. Avec cette technologie, la CTC envisageait de se lancer officiellement dans un domaine qu’elle avait jusqu’ici négligé : les vaisseaux de guerre. Le conseil d’administration de la CTC voyait ainsi ses projets dans le domaine militaire s’évanouir, aussi était-il vital de retrouver le vaisseau.

Pour Norssen, cette disparition était une opportunité et quand il comprit que toute la famille Nesh avait certainement été assassinée, il prit la mesure des enjeux financiers colossaux. Selon les termes des dispositions testamentaires que Norssen avait lui-même contribué à rédiger, tous les fonds de Kilis Nesh, sans héritier, allaient être réinjectés dans des organisations et des fondations et en grande partie gelés pour une durée de 30 ans à l’issue de laquelle les fonds seraient officiellement à disposition de ces structures. En vérité, Norssen se retrouvait administrateur de l’ombre des dizaines de millions de crédits des Nesh dans lesquels il pouvait allègrement piocher et il avait tout intérêt à ce que la situation reste inchangée.

Mais le conseil de la CTC voulait absolument retrouver Nesh et surtout les banques de données de son vaisseau disparu corps et âme. Il ne lui fallut que quelques jours pour évaluer l’impact du discours de Justice et comprendre que le terroriste avait laissé entendre à certains fidèles qu’il reviendrait un jour. La CTC décida d’initier le projet Vigie, un plan de financement de cellules terroristes susceptibles d’être en contact avec Justice afin de remonter sa piste, le capturer et obtenir de lui les coordonnées du vaisseau.

Norssen craignit que retrouver Justice conduise à révéler ses malversations et il se mit sur les rangs pour prendre en main directement l’opération. Il parvint à convaincre le conseil que sa proximité avec Kilis Nesh, sa connaissance des arcanes de la corporation et sa discrétion feraient de lui un responsable tout à fait convenable pour ce projet. Et cela fut accepté. Norssen eut alors recours aux services de Tosho Unrak pour sécuriser toutes ses opérations, superviser les financements des cellules terroristes, assurer leur surveillance et leur infiltration. Et surtout s’assurer que la CTC échoue à retrouver Justice. Le détail des tâches comptables et administratives était délégué à Kalum Talender, placé directement sous la protection de Tosho Unrak. Cela impliquait également de mettre fin aux investigations de la police et la jeune enquêtrice Dana Taduska fut réduite au silence.

Prince Xizor, maître du Soleil Noir

Norssen détourna le projet Vigie pendant des années. La République céda la place à l’Empire, Palpatine prit les rênes du pouvoir mais l’escroc avait déjà bâti son réseau de relations et assis son influence. Il intégra sans difficulté le BSI où il obtint rapidement un poste élevé et tranquille. Impérial patenté confortablement installé dans son palais d’Eriadu, il entretint pendant presque 25 ans la mascarade de la recherche de Justice en conservant d’étroites connexions avec les milieux terroristes. Bien sûr, aussi longtemps après les faits, il s’agissait plus d’une routine, d’un rituel que d’une traque véritablement active, d’autant que la CTC avait été impérialisée et tous ses anciens dirigeants, comme Makaël Akeleno, écartés des responsabilités.

Tosho Unrak poursuivit parallèlement son ascension au sein du Soleil Noir, devenant un homme de confiance du Prince Xizor, dirigeant de l’organisation. Avec l’avènement de l’Empire, Xizor souhaita affermir son emprise et multiplier les contacts dans toutes les factions du conflit. Il fut confié à Tosho Unrak la tâche d’infiltrer l’Alliance Rebelle, de se poser en allié et de devenir indispensable. Le prince exigea de Tosho qu’il cessât tout contact avec l’Empire ou ses sympathisants afin de parfaire sa couverture. Sa mission était claire : être le relais du Soleil Noir auprès des notables de la Rébellion.

Si Tosho Unrak accepta la mission, il ne rompit pas pour autant ses liens avec Norssen. L’officier du BSI payait bien, très bien, et cette tâche de financement était une simple formalité. Il évalua les risques et estima que jamais Xizor n’apprendrait qu’il lui désobéissait.

Chandrila

Tosho embarqua vers -5 sur l’Inexploré, un bâtiment pirate qui sillonnait la Bordure Extérieure car son équipage favorable à l’Alliance comptait à son bord plusieurs sympathisants des thèses de Justice. Faisant converger ses intérêts, le mercenaire remonta la piste du terroriste et finit par identifier sur Chandrila au sein des forces armées de l’Alliance rebelle un Céréen chargé de la traque et de l’élimination d’officiers impériaux et d’industriels collaborant avec le pouvoir. Lu-Ba-Kami, le collègue de Kessa Oko et de Num Dee. Justice, devenu assassin au service de la Rébellion. Unrak parvint à le coincer et lui faire avouer l’emplacement du Flèche de Talus avant de l’exécuter. Et de faire sauter l’Inexploré avec son équipage afin de faire place nette.

Après avoir informé Norssen de sa découverte tardive, il pénétra dans l’épave du Flèche de Talus, déroba les plans convoités par la CTC et repéra un survivant, un jeune homme endormi dans le quartier médical. Quelques tirs de blaster plus tard, il le laissa pour mort mais un droïd parvint à le sauver. C’est ainsi que, contre toute attente,  Kala Nesh erra pendant quatre ans dans le vaisseau, abandonné par Unrak qui croyait conclure ainsi des décennies de traque. Norssen, assuré que l’histoire ne ferait jamais surface, mit fin au projet Vigie il y a quatre ans, utilisant pour l’occasion ses prérogatives d’officier du BSI et il affecta Kalum Talender à d’autres tâches.

Mais le vaisseau fut retrouvé par des fouineurs du Consortium Zann, réveillant des cellules terroristes financées pendant des années et désormais sans objet qui contrarièrent certains projets de Durga. Et l’équipe du Shark fut impliquée.

Quant aux plans retrouvés dans le vaisseau de Nesh ? Unrak doit avouer qu’il les a négociés avec l’Empire et a été dupé d’une manière ou d’une autre. Le plus étrange étant qu’il n’a aucun souvenir précis de cet épisode. Il n’a plus les plans et n’a pas été payé, cela par contre est certain.

Aujourd’hui, Tosho Unrak est dans une situation impossible. Durga le tient : en révélant ses années de collaboration avec un officier du BSI et ses tractations avec l’Empire pour les plans du propulseur de la CTC, le Hutt signera l’arrêt de mort de Tosho pour trahison envers le prince Xizor. Le prince lui-même en serait affaibli car il lui faudrait dès lors reconnaître qu’il avait promu et accordé sa confiance à un menteur. Durga veut nuire à Xizor, son propre chef, c’est évident.

Unrak négocie vigoureusement avec l’équipe du Shark et propose de dépasser la mise de Durga en échange de son silence. Mais Okanep, Ravoc et Eena hésitent à décevoir le Hutt qui peut s’avérer être un puissant allié. De plus, Durga détient déjà le comptable Kalum Talender et Tosho Unrak saisit alors qu’il est de toute manière grillé. Rien ne sera plus comme avant, Xizor saura, il lui faut disparaître. Néanmoins, l’offre est alléchante. Unrak est plein de ressources.

Le problème est que le mécano Jiss est dans la combine. Il appartient au Soleil Noir, fidèle au prince, et si l’équipe du Shark relâche Tosho, ce n’est qu’une question de temps avant que cela se sache. Durga et Xizor apprendront bientôt qu’un accord a été passé et le Hutt saura qu’il a été trompé par ses employés. Jiss doit être supprimé. C’est la meilleure manière pour que chacun reparte chez soi sans être inquiété. Tuer le mécano, il est le seul lien, le seul témoin.

L’équipe du Shark est ferme : on ne tuera pas Jiss, il est innocent. Le lendemain, Eena, Okanep et Ravoc simulent l’agression du mercenaire. Tosho Unrak s’échappe en speeder et au détour d’une rue, son véhicule explose. Jiss est témoin de la scène mais Unrak est en réalité exfiltré.

Elem Norssen ne fera pas l’objet de plus d’attentions. C’est un pourri, un être vénal qui n’a pas attendu l’Empire pour être corrompu. Qu’il prospère sur ses millions, peu importe. L’équipe du Shark voit beaucoup plus d’intérêt à s’allier inopinément avec Unrak, un homme qui a des contacts avec l’Alliance, l’Empire et la pègre, qu’à traquer un vieil escroc opportuniste.

Face à Durga, sur Nar Shaddaa, on plaide benoîtement le semi-échec. Unrak est mort en fuyant, c’est dommage, mais le Hutt dispose néanmoins du comptable Kalum Talender, abandonné à ses interminables interrogatoires. Celui-ci supplie qu’on le libère, sans succès et il vaut même à l’équipe une récompense de consolation de 10 000 crédits.

Alors que le X-wing et le YT-1760 aux dents de requin reçoivent d’Unrak les modifications initialement demandées à Durga et qu’il est convenu que leur point de contact sera désormais Ord Mantell, Eena Draff propose une mission qui pourra réunir tous les membres de l’équipe.

Ord Mantell

L’apprentie Jedi évoque le passé et revient sur l’épopée du Lazar Toujours. Elle affirme désormais savoir où Darth Karnossa a dissimulé le trésor des Sith qu’il a dérobé aux Ammas avant de fuir Ihrun. Elle sait où dort cette technologie étrange imbibée de Côté Obscur. En un lieu reculé que la galaxie s’efforce d’oublier, à la limite du quadrant Nord-Est de la bordure extérieure. Plongée dans les ténèbres qui marquait la frontière avec le très ancien empire Sith, Malachor.

Malachor

 

 

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018 Les voyages du Flying Shark

Theme by Anders Norén