Les voyages du Flying Shark

Star Wars Saga Edition

Les Îles Sauvages

Keyes Nassani, émule de Justice

Keyes Nassani attend les équipiers du Shark au Jinx, un bar prisé des non-humains dans le Secteur Bleu de Coronet. Sans se démonter, le Zabrak déclare les avoir fait suivre et menacer pour évaluer leur potentiel car il les soupçonne de pouvoir servir sa cause. Il est bel et bien un activiste anti-humain, un admirateur de Justice (au point d’être tenté de se faire passer pour lui) et il prétend prolonger son oeuvre 28 ans après sa disparition. Il tente de convaincre l’équipe de commettre un attentat à Coruscant, sans succès. Une violente fusillade s’ensuit, mettant l’équipe du Shark en difficulté mais tout le monde parvient à s’enfuir alors que les services de sécurité impériaux font place nette à coups d’E-web avant de lâcher les enquêteurs du BSI sur le site.

Capturé et interrogé, Nassani avoue n’être qu’un coordinateur dormant, un logisticien, une sentinelle alertée par la redécouverte des symboles utilisés par Justice dans l’astéroïde minier où repose la Flèche de Talus. Il existe un véritable culte voué à Justice dans les franges les plus radicales des opposants à la race humaine, notamment au sein de l’Union des Mineurs d’Inyusu Tor, un syndicat de travailleurs Sullustéens tendance dure basé non loin du centroplexe de la mégacorporation SoroSuub, sur Sullust. Ces illuminés sont persuadés que Justice est toujours actif et laisse des signes de sa présence en vue de son retour prochain et du renversement de l’Empire. Avant d’être éliminé par Sweefty, Nassani a révélé que son mouvement était soutenu financièrement depuis des années par un mystérieux commanditaire. Peut-être un proche de Justice, voire Justice lui-même ? L’argent transitait par le compte du syndicat avec la complicité d’un comptable, un humain nommé Kalum Talender, employé de la société Teeno Conseil. Le district du Village de Teeno étant un quartier de Coronet.

Aperçu du centroplexe, siège de SoroSuub, sur Sullust.

Justice : ce terroriste anti-humain abreuvé des écrits du philosophe Nadari Omstat et de Num Dee condamnait les ravages de la domination humaine, du voyage hyperspatial, de l’accumulation des connaissances, de l’holonet. Il chérissait l’idée nostalgique d’une galaxie disloquée en « îles sauvages ». Il a pris en otage il y a 28 ans tout l’équipage de la Flèche de Talus, le vaisseau de luxe de la famille Nesh, et parcouru des mondes traditionnellement humains. Il laisserait des traces de sa présence, des symboles, attentivement guettés par des radicaux prêts à y voir le signal de son retour.

La famille Nesh : lors du détournement de son vaisseau (an 8), la Flèche de Talus, par Justice, le patriarche de la famille Nesh était un des plus hauts dirigeants de la Corporation d’Ingénierie Corellienne. Sa famille a été massacrée par Justice à l’issue du funeste périple que le terroriste a imposé au vaisseau, multipliant les ultimatums et les exécutions avant de finir sa course dans les profondeurs d’un astéroïde minier du système Corellien. Un droid IG-86 ayant appartenu à un Rodien du Clan Oko est retrouvé à bord, détruit. Seul un fils, Kala Nesh, a étrangement survécu pendant des années dans le vaisseau avant d’être découvert, profondément traumatisé, par l’équipage du Shark. Kala est aux bons soins du Dr Kerani, sur Bothawui et son statut successoral pose question.

Nadari Omstat : professeur de la faculté de Coronet, philosophe, qui a développé il y a deux siècles sa théorie de l’univers connecté, établissant que le prétendu progrès des civilisations et la création d’une République ou d’un Empire bafouaient la liberté de toutes les races qui y étaient intégrées. Largement repris et commenté par Num Dee à partir de l’an 3.

Num Dee : étudiant sullustéen à la Faculté Est de Corellia, au Laboratoire de Propulsion Expérimentale 21 (an 3-9). Commentateur voire plagiaire prolifique de Nadari Omstat, il développe la rhétorique des « Îles Sauvages » pour illustrer l’âge d’or des planètes isolées avant leur intégration à de grands ensembles politico-technologiques. Ses écrits semblent également avoir inspiré Justice. D’excellents résultats scolaires mais aussi plusieurs avertissements disciplinaire impliquant Kessa Oko et Lu-Ba-Kami, deux autres étudiants. Il crée et anime le Cercle d’Etude des Destinées Galactiques en l’an 4 puis ce club est dissous sur ordre de la Faculté en l’an 7, pour des questions éthiques. Num Dee est assassiné en 11, apparemment pour des motifs racistes. Un témoin clé, Kessa Oko, désigne comme coupable un mécano humain, Jila Monson qui a toujours clamé son innocence. Jila affirme que Dee était déjà mort quand un droid IG-86 a jeté son corps devant le bar où il avait ses habitudes.

Dana Taduska : enquêtrice de la CorSec en l’an 8. Elle a travaillé sur l’affaire Justice, sans succès. Elle a depuis intégré le BSI et a été reléguée dans une petite ville agricole à 1500 km de Coronet où elle fait respecter la loi impériale.

Et maintenant ? Depuis la fusillade du Jinx, le département Investigations du BSI est en effervescence et même le holoréseau Coronet City Info a repris cette actualité.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018 Les voyages du Flying Shark

Theme by Anders Norén