Les voyages du Flying Shark

Star Wars Saga Edition

Corellia

Notes de Dal Una

Coronet / Corellia

36:05:03, soit un an et 2 mois après la bataille de Yavin et la destruction de l’Etoile de la Mort.

Il y a 200 ans (aux alentours de – 160) , un intellectuel de l’université Est de Corellia, un Mon Calamari nommé Nadari Omstat publie des ouvrages aujourd’hui introuvables, prônant la dislocation de la République et le retour à un ordre galactique basé sur une union lâche de cultures indépendantes. La République y est vue comme un système d’assimilation pro humain ou les autres races seraient asservies.

Corellia

Des siècles plus tard, en l’an 3, un étudiant en astrophysique corellien du nom de Num Dee commence à publier des textes inspirés dans le fond et la forme par ce philosophe oublié.
En l’an 8, un individu mystérieux se faisant appeler Justice prend en otage la Flèche de Talus, vaisseau de la famille Nesh, famille importante de la Corporation Corellienne d’Ingénierie, l’un des plus puissants fabricant de vaisseaux civils de la galaxie, dont le foyer se trouve sur Corellia. Aucune vidéo ne montre son visage mais son accent fait penser à un Ceréen. Après un voyage de mort, durant lequel 4 ultimatums sont lancés et mis à exécution, le vaisseau disparaît sur un astéroïde minier anonyme, le CIC-SM05784.

Pour mémoire, le vaisseau quitte Corellia le 08:05:10 pour un trajet de huit destinations de villégiature, changement de coordonnées après la quatrième étape le 08:05:20 : cap sur Chandrila le 22, Corulag le 25, Coruscant le 28, retour à Corellia et disparition de l’appareil le 08:05:30, il y a presque 28 ans.

IG-86

Un androïde assassin de modèle IG-86 (degré IV) dont les cellules mêmes sont explosées est retrouvé à l’intérieur. On parvient à en extraire un message enregistré par la justice. Je présume que le droïde était le sbire acheté par la justice pour faire le sale travail.
En l’an 9, Dee cesse ses publications et il est assassiné en l’an 11 pour motif raciste.

30 ans plus tard, des prospecteurs découvrent par hasard l’astéroïde où la justice avait caché le vaisseau des nesh. Des Sullustains connaissant sa légende et reconnaissent les symboles laissés sur les murs. Ils appellent d’autres sympathisants qui arrivent et tuent tout le monde. Le meneur de ce groupe est appelé le Nouveau. C’est un genre de prêtre de cette société secrète. Il décide de défendre le site qu’il considère comme un sanctuaire. Les vaisseaux empruntant la voie spatiale bordant le caillou sont attaqués.

C’est comme ça que l’on se retrouve sur l’affaire. On est embauchés par Durga le Hutt pour sécuriser l’espace aérien car cette voie lui sert pour ses opérations.

En arrivant sur place on découvre le massacre. Un charnier composé des restes de l’équipage du vaisseau des Nesh et des prospecteurs miniers. Le Nouveau se suicide après nous avoir dit que « le feu était rallumé ».

En fouillant le site on retrouve le vieux vaisseau et à l’intérieur, le dernier né des Nesh ayant survécu seul durant 30 ans pris au piège du vaisseau. Nommé Kala, c’est un sauvage incapable de parler et rendu à moitié fou.

On retrouve également les restes du droïde assassin. En l’étudiant, on découvre qu’il a été acheté par un Rodien du clan commerçant des Oko.

On ramène le petit Nesh sur Bothawui et on le confie aux bons soins de notre contact médecin bothan, le Dr Kerani.

Coronet

Puis nous partons pour Corellia, afin d’y déterminer la pertinence de rendre le gosse à ses proches. On découvre qu’il est le seul héritier de ses parents et que sa réapparition pourrait compromettre beaucoup de gens puissants. On décide donc de le cacher, au moins le temps de sa convalescence et de la guerre.

Alors que nous allons repartir pour Sullust ou l’astéroïde, on est attaqués par un Sullustain et un Duro qui tentent de nous faucher en speeder, un XP-38 de la société de location Nitshi enregistré au nom de Keyes Nassani.

En enquêtant rapidement sur les conducteurs du speeder, on découvre qu’il s’agit de deux ouvriers originaires de la proche planète de Talus arrivés sur Corellia un peu après nous par un vol charter et qu’ils sont là pour me mettre à l’épreuve. Qui les envoie ? Ils ne semblent pas connaître son identité mais reçoivent leurs ordres en se rendant dans le Secteur Bleu de la ville, dans un bar nommé le Jinx.

Comment des ouvriers venus d’un autre monde peuvent-ils avoir leurs habitudes dans un bar corellien ? Direction le Jinx.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018 Les voyages du Flying Shark

Theme by Anders Norén