Les voyages du Flying Shark

Star Wars Saga Edition

Le souvenir de Mila Ashtani

La découverte d’appareillages très anciens dans une profonde salle de la forteresse Baruk-Ashtani a apporté son lot de spéculations mais aussi quelques réponses.

Il devient probable que les Amma aspiraient à une forme d’immortalité en transférant leur esprit, leur mémoire, leur personnalité ou tout ce qu’ils considéraient comme constitutif de leur être dans des polyèdres de cristal. Ce processus, énigmatique, complexe et teinté de croyances religieuses, semble en partie avoir été réalisé dans la salle identifiée par l’équipe du Flying Shark. Il s’agirait plus précisément de la phase de « réinjection » de l’esprit à partir d’un polyèdre dans une enveloppe censée être dépourvue d’âme, être incomplète. Les vestiges, inscriptions et cadavres découverts dans ce laboratoire semblent indiquer que les Amma produisaient des créatures « neutres » à la seule fin de devenir des hôtes, réceptacles de la mémoire chargée depuis un polyèdre. En patois local, l’appellation « Akuna » ou « incomplet » qualifiant toutes les créatures tétrapodes qui hantent le Milako pourrait confirmer cette hypothèse : ces bestioles seraient les lointaines descendantes des Akuna originels, êtres amputés de leur intelligence pour n’être que des véhicules.

Le polyèdre découvert sur la dépouille de Mila Ashtani pourrait ainsi être une capture de son esprit réalisée de son vivant. Swifty ayant courageusement prêté son corps à l’expérience, il a pu confirmer que la tentative d’injecter en lui le contenu de ce polyèdre l’avait radicalement bouleversé et altéré. Sans que Mila n’ait ressuscité à travers lui, il ne fait aucun doute que l’ancienne apprentie Sith rôde non loin, à la lisière de sa conscience.

Le polyèdre contenant le schéma de Force de Mila Ashtani, injecté à Sweefty.

A Ondéron, les archives relatives à la cession de la planète Ihrun ont révélé que l’accord entre le Seigneur Karnossa et Lazar Baruk est fondé sur un mensonge : la planète était bel et bien habitée par les Amma lorsque le Lazar Toujours y a atterri et Karnossa sembla avoir procédé au génocide la race à cette occasion. Plus précisément, il est fait mention d’une mystérieuse cargaison au comportement inquiétant, embarqué par le vaisseau lors de cette expédition : un énorme polyèdre de près de 10 tonnes. La relation avec le polyèdre de Mila est immédiate et il est rapidement envisagé que cet objet soit en rapport avec le massacre de la Grande Assemblée qui marqua la fin des Amma ou justifie le nom du vaisseau : la conscience de Lazar serait-elle piégée dans cet objet et serait-il devenu le vaisseau ?

Justement, selon les informations extraites des documents en possession de l’agent impérial corrompu Gal Malvin, le vaisseau, a pour la dernière fois été repéré dans l’orbite de Belsavis où il a pour ainsi dire été détruit par un destroyer impérial lors d’une attaque incroyablement hardie. Les relevés du Flying Shark indiquent que des sauts hyperspatiaux sont réalisés régulièrement dans le nuage de débris qui marque le lieu de la bataille mais l’équipage n’a pas trouvé d’épave significative et a très rapidement quitté les lieux.

Enfin, les tombeaux Sith remontant à la Guerre Civile qui déchira la République il y a 4000 ans n’en sont pas : ce sont des geôles. Tous ces silos retenaient des Sith captifs et Karnossa a pu s’échapper. Les jedi sont soupçonnés d’avoir utilisé la planète des Amma comme prison.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018 Les voyages du Flying Shark

Theme by Anders Norén