Les voyages du Flying Shark

Star Wars Saga Edition

Du Bleu pour vos idées noires

Sanod est une planète de la Bordure extérieure, Secteur Tarabba, non loin d’Utapau et de Dagobah (7000 km de diamètre, tempérée, un continent, 60% d’océans, 110 millions d’habitants, 80 % d’humains). La plus grande partie de la population est entassée dans la ville centrale d’Istix, mégalopole industrielle et commerciale dont la périphérie est rongée par d’immenses bidonvilles.

Le trafic du Bleu, une drogue euphorisante sans effet secondaire apparent, est une institution locale. La distribution du Bleu est le monopole de l’Organisation, une mafia sans rivale dirigée par Brad Wilk.

Le Bleu est produit sur une planète forestière du système Fusai par une organisation criminelle indépendante et est acheminé à Sanod via des vaisseaux de transport affrétés par Marek Kelando, membre du gouvernement de Chandrila, et doté d’un poste à responsabilité dans les Services Logistiques de l’Alliance.

Le Sinope

Le transport moyen Gallofree « Sinope », enregistré sous le nom « Asaya » au sein de l’Alliance est l’un de ces convoyeurs, placé sous le commandement du pilote rebelle Azuma Kail. Il effectue régulièrement les trajets Troiken – Cadezia – Fusai – Istix – Kirtarkin (planète surveillée par le destroyer Désolateur avant que ce dernier soit saboté et précipité dans l’étoile G-138) en omettant de signaler ses passages par Fusai.L’Empire s’est récemment investi dans le commerce du Bleu qu’il souhaite apparemment exporter dans d’autres systèmes et se pose donc en concurrent de la filière de Kelando.

Istix, capitale de Sanod

Les motivations de Kelando sont troubles : il exploite discrètement le matériel et les réseaux de l’Alliance pour entretenir un trafic de drogue à l’échelle planétaire. Cette activité est censée offrir d’importantes retombées financières pour l’Alliance mais ses implications morales sont lourdes. Il est possible que l’équipe chargée de l’enquête soit tombée sur un secret bien gardé du Haut Commandement de l’Alliance qui, au nom du pragmatisme, tolérerait dans ce cas des actions incompatibles avec les termes du Traité Corellien fondateur de la Rébellion. A moins que Kelando soit simplement un bureaucrate corrompu servant ses propres intérêts.

Malgré l’indignation de Jarl Dentro (initiateur de l’enquête sur la foi d’indices non communiqués) et les demandes d’explication du Major Meebonda, le Haut Commandement reste muet et a gelé jusqu’à nouvel ordre toute mission d’investigation concernant le Bleu, Fusai et Marek Kelando.

(Scénario Casus Belli adapté)

Next Post

Previous Post

© 2020 Les voyages du Flying Shark

Theme by Anders Norén